Photo ci-dessus : © Quentin Marteau

 

Accident de personne

 

 

Avez-vous déjà eu envie de partir loin ? De tout foutre en l'air ?

De recommencer ailleurs ?

C'est grisant, non ?

Un peu flippant aussi...

 

 

 

 

 

« Chaque personnage est un candidat au suicide qui s'ignore.»

Xavier Pommereau, psychiatre

 

 

Entre parcours dansé, journal intime et discours scientifique, ce spectacle à la fois tendre et insolent, est un questionnement autour du processus suicidaire et de l'acceptation de la condition humaine.

 

"Quand on a un caillou dans la chaussure, c’est simple il suffit d’enlever sa chaussure
et de la secouer pour le faire tomber. 
Mais quand c’est à l’âme que l’on a un caillou, on fait comment ?"


Une scientifique, un jeune homme au bout du rouleau, une écoutante d'"SOS Suicide", une jeune fille blessée, les amis, la mort, la petite voix dans notre tête... Autant de personnages convoqués pour explorer les différentes formes que peuvent prendre la fascination, le vertige et l'attirance que chacun pourrait un jour éprouver en imaginant sa propre mort. Autant de personnages qui composent une vision multiple de cette thèmatique. Vision nuancée, grinçante, souriante aussi. Une danseuse et deux comédiens incarnent tous ces personnages, sur une bande son rock'n'roll.

« Accident de personne » pose plus de questions qu'il ne donne de réponses. Avant que l'acte soit posé, subsiste la possibilité de changer d'avis, de choisir la vie.

 

"Combien de fois les nerfs peuvent-ils sauter avant de définitivement nous lâcher ?

Combien de fois un cœur peut-il se déchirer avant de finir par craquer ? 

Combien de fois un corps peut-il chuter et se relever ?"

Accident de personne - Extrait du texte

 

 

 

Photos : Line Lerho et Claire Limet

 

 

Pourquoi parler de l'envie que ça s'arrête, de l'envie de mourir ?

 

Parce que derrière cette face sombre de l'être humain se cache une envie de changement, une envie de vivre autrement, la vie...

 

 

 

« Le suicide est un moyen d’expression. C’est avant tout une envie de changement,
une envie de vivre autrement »
Xavier Pommereau

 

 

La question du suicide est vaste et délicate. Personne n'y est complètement insensible. Pour éviter de tomber dans certains clichés et préjugés, j'ai choisi de partir de mon expérience personnelle.

Je connais le vertige des plongées en eaux sombres, la tentation de se suicider, l'envie que ça s'arrête. Ce sentiment d'impasse et cette impossibilité de se projeter dans le futur. c'est alors précisément la parole qui m'a permis de choisir de rester : en parler et être écoutée sans être jugée, en parler et me rendre compte que je ne suis pas la seule à être passée par là, que ces pensées suicidaires ne font pas de moi une future suicidée.

 

 

« Personne d'autre que toi ne pouvait te donner plus de goût pour la vie que la mort. »
Edouard Levé

 

 

Avec cette création, je désire mettre à mal la honte de nos pulsions morbides et le tabou qui entoure le suicide et qui, selon moi, l'encourage plus qu'il ne l'empêche. Le suicide est un moyen d'expression. pour cette raison, j'aimerais inviter les gens à en parler plus librement en vue de dé-stigmatiser ce "désespoir de vivre" ou l'envie de se donner la mort ; ouvrir un autre espace d'expression.

 

 

« Le suicide n'est pas un choix, on y est conduit quand la douleur

dépasse les ressources qui permettent d'y faire face »

David L. Conroy

 

 

 

Ecriture et mise en scène : Marie LIMET

Sur scène : Fanny BROUYAUX, Baptiste MOULART et Natacha NICORA.

Dramaturgie : Jessica GAZON

Scénographie : Vincent BRESMAL

Création lumière : Xavier LAUWERS

Costumes : Isabelle HARDY

Régie : Isabelle DERR

Diffusion : Christine WILLEM-DEJEAN, MTP Memap

 

 

 

"Votre temps est limité, ne le gâchez pas en vivant une existence qui n'est pas la vôtre."
Steve Job

 

 

 

Avec le soutien du CC Jacques Franck, du CC Acton-Sud, du Théâtre Marni, de l'Arrêt59, du Théâtre des Doms, de la Latitude 50, du Théâtre 140, de la Fondation Serge et les autres et du Centre Prévention Suicide.

 

 

 

 

Merci à la Roseraie, la Galafronie, la Casquette, François Saussus, Felix, Mathéo, Laure Saupique, Amélie Mélotte, Clara Lopez, Samuel Limet, Marie-Paule et Joseph Limet, Jean-Guillaume Teheux, Quentin Marteau, Béatrice Damit, Roger Hilgers, Line Lerho, Enrique Castillo, Jean-Jacques Mathy, Morgane Gélébart Taulois, Marylène Burton, Micheline Philippe ... les amis et la famille !

 

Merci encore à ceux qui ont choisis de nous faire confiance et de soutenir financièrement ce travail : Michèle Du Bus de Warnaffe, Marie Philippart, Comtesse Théodule d’Ursel, Mr et Mme Van Malderghem-Falise, Mr et Mme Dubois-Bolland, Bernadette Van Horenbeeck, Mr et Mme Droissart-Clément, Mr et Mme De Smaele-Deckmyn, Mr et Mme Delfosse Sentjens, Mr et Mme Mernier-Bozart, Lydia Franckart, Philippe Lambrecht, Marie-Hélène Collet, Mr et Mme De Smaele-Escudero, De Monge Vicomte De Franea, Mr et Mme Cortes Cervilla-Leclou, Denise Klinkenberg, Mr et Mme Degaillier-Simal, Mr et Mme Lannoye-Stilmant, Mme Moretus’Plantin De Limburg, Emmanuel Mossay, Catherine Mailleux et Pierre Grossi, Micheline Philippe et Mme Ghislaine Smeesters.